Notre Histoire

Il y a plus de trente ans, mettre sur pied une maternelle coopérative destinée aux tout-petits francophones à Oakville a demandé une volonté et un support remarquables de la part toute une communauté. Voici en quelques lignes l’historique de notre organisme.

1979 : C’est en 1979 que les fondatrices mettent au monde un projet éducatif pour leurs enfants, mais aussi pour permettre aux francophones d’Oakville d’avoir une maternelle dans leur langue.Fondatrices

Sur cette photo on reconnaît (de droite à gauche)
Cindy Luneau, Diane Lee, Marielle Wells, Carole Jamieson, Francine Ayoub, Lise Young, Margaret Newlove, Gisèle Bubbs, et Ghislaine Cameron.

Cuvee1980

Cuvée 1979-1980 – de gauche à droite (arrière) :
Louise Hanlon, Vicky Young, Betsy Lee, Daniel Lee, Cédric Painvin, Mélissa Moore, Kim Bubbs, Kathy McMahon, Ryan Jamieson, Tone Newlove, (avant) : Jacqueline Michielli, Kimberly Wells, Michelle Luneau, Michelle Cameron, Émilie Patrick, Steven Groves,
Margot Desbarats, Jeffrey Ayoub

1997 : La surpopulation à l’école Sainte –Marie force les Coccinelles à chercher un nouveau local. Il n’y aura pas de programme francophone cette année-là. Par contre, les parents bénévoles travaillent d’arrache-pied pour finalement trouver un nouveau local en février 1998 à l’école Gladys Speers.

1998 : Devant l’urgence de sauver les Coccinelles d’Oakville, les parents bénévoles organisent pour la première fois la Soirée des dames. Le succès est tel qu’on adopte la formule. Après 10 ans, la Soirée des dames est le principal moyen d’amasser des fonds pour l’organisme.

« Pour conserver l’héritage français légué par nos ancêtres, il faut communiquer une culture française vivante, stimulante et intéressante dès la tendre enfance par la musique, les chants, des sorties éducatives et des spectacles dans une ambiance chaleureuse. »

– Irène Léveillé, enseignante de 1983 à 1998

1998-1999 : Les Coccinelles trouve un local à l’école Patricia-Picknell.

2001-2002 : La fondation Trillium accorde une subvention à Les Coccinelles qui va permettre à l’organisme d’élargir l’éventail de ses services. Jusqu’à maintenant les Coccinelles s’adressait aux tout-petits à raison de demi-journées.

2002-2003 : Les Coccinelles est reconnue comme une organisation à but non lucratif et non une coopérative; les heures de bénévolat ne sont plus obligatoires pour les parents.

2004 : Ouverture de la garderie à temps plein à l’école Sainte-Marie. À cela s’ajoutent les services de garde avant et après l’école aux deux sites, et le programme immersion française à Patricia-Picknell.

2008 : Un camp d’été d’âge scolaire est offert pour la première fois au site Ste-Marie

2009 : Les Coccinelles célèbrent leur 30ème anniversaire.  On ajoute un camp d’été pour les enfants préscolaires aux services offerts par l’organisme.

2010 : Les Coccinelles ouvrent un troisième site au sein de l’école Renaissance à Burlington, anciennement nommé Les petits explorateurs.  Grâce à cette expansion, Les Coccinelles offrent un service de garde à plein temps pour les bambins.

2011 : Un camp d’été d’âge scolaire est ajouté au site Renaissance

Les Coccinelles dévoilent un nouveau site web et un nouveau logo qui démontrent que nous ne sommes pas un petit organisme insignifiant et isolé.  Nous sommes une organisation importante, reconnue au sein de la communauté francophone et de la région de Halton, et travaillant avec plusieurs agences tant pour le  bien-être des enfants que pour la promotion de la langue française.